généralités
  accès
  comité de direction
  offres d'emploi
  enseignements
  publications
  Contacts
  morphogenèse, signalisation, modélisation
  dynamique et expression des génomes
  adaptation des plantes à leur environnement
  reproduction et graines
  paroi végétale, fonction et usage
  secrétariat
  communication
  informatique
  atelier
  laverie
  magasin
IJPB
msm deg ape rg pave
iNRA
présentation pôles Observatoire du Végétal services communs intranet liens actualité


top

Séminaires
___
____________________________________________________

Report à une date ultérieure
Vendredi 23 juin 2017

_______________________________________________
_____

14h00
Grande salle Bat 7

Séminaire visiteur
Pr. Meike BUROW
(Plant and Environmental Sciences, University of Copenhagen, Danmark)

Feedback regulation of metabolism and development by glucosinolate defense compounds


Glucosinolates are well known as direct mediators of biotic and abiotic stress responses and more recent work revealed that they feedback-regulate their own biosynthetic pathway in a structure-specific manner.
To identify the mechanisms that allow the plant to specifically sense glucosinolate structures, we conducted a survey of transcriptomic responses to the application of exogenous glucosinolates.
AOP2 and AOP3 feedback regulate their own pathway and link to jasmonate signaling, primary nitrogen metabolism, the circadian clock, and the onset of flowering. Thus, glucosinolates have the capacity to provide regulatory input to their own and other regulatory networks. As the effect on flowering time is dependent on the genetic background, natural variation in this cross-talk between defense chemistry and development might reflect an adaptation to survival in different environments.


Invitée par Christian Meyer

____________________________________________________

Lundi 26 juin 2017
_______________________________________________
_____

14h00
Séminaire visiteur
Dr. Akira IWASE
(Epigénomique et épigénétique chez la plante Arabidopsis, IBENS, ENS Paris
RIKEN CSRS, Japon)

Stress-induced plant cell reprogramming: Accelerators and brakes for regeneration


Many plant species display remarkable regeneration ability upon severe environmental stresses, especially wounding 1. Plants often repair the wounded sites via the formation of unorganized cell mass called callus and regenerate new organs from callus cells. This potential is exerted only when plants encounter stresses, therefore plant cells must possess two mechanisms; one is to promote callus induction and tissue regeneration at wound site, another is to prevent unscheduled regeneration in normal development. However, molecular mechanisms on the two mechanisms are still elusive. We previously identified an AP2/ERF transcription factor WOUND INDUCED DEDIFFERENTIATION 1 (WIND1), and its close homologues WIND2, WIND3 and WIND4 are the central regulators of wound-induced cellular reprogramming in plants2. All of the WIND genes are strongly activated by wounding, and overexpression of each of WIND genes is sufficient to produce callus in wild-type plants. Interestingly, we often observe regeneration phenomena from WIND1-indiced callus, and have recently discovered another AP2/ERF transcription factor ENHANCER OF SHOOT REGENERATION1 is one of direct targets of WIND1 to promote callus formation as well as shoot regeneration at wound site3. We have also recently uncovered that some of the WIND genes need to be epigenetically silenced to maintain the differentiated status of mature plant cells4. In this talk, I will discuss how wound stress promotes cellular reprogramming leading to regeneration, and how mature plant cells repress unscheduled dedifferentiation.


Invité par Marco Da Costa & Philippe Rech
Contact : &
Affiche/abstract
Date limite d'inscription obligatoire 23/06/17
pour les extérieurs au site INRA de Versailles

__________________

Lieu des séminaires sauf indication contraire
____________________________________________

Amphithéâtre de Versailles, Bât. 10
INRA Centre de Versailles-Grignon
Route de St Cyr (RD10)
78026 Versailles Cedex

_______________________________

Page Intranet séminaires IJPB



Evènements
___

Colloque "3èmes Journées du Réseau France Microtubules"
French Microtubule Network

3 et 4 juillet 2017, INRA, Versailles

Date limite d'inscription 20 mai 2017

Les microtubules sont présents dans toutes les cellules eucaryotes -depuis les champignons et les plantes jusqu'aux mammifères et à l'homme- et y jouent un rôle crucial aussi bien au cours de la mitose que dans les cellules en interphase. Leur dysfonctionnement aboutit à des processus de cancérisation et des neuropathologies chez les animaux, et à une perturbation de l’architecture et de la reproduction des plantes. L'universalité des mécanismes mis en jeu dans le contrôle de l’organisation et la dynamique des microtubules explique l'intérêt de confronter les connaissances obtenues par des travaux réalisés sur une grande variété de modèles, dans des situations variées, physiologiques, pathologiques ou thérapeutiques. C’est pourquoi a été créé en 2013 le « Réseau France Microtubules » qui rassemble toutes les équipes et laboratoires français s’intéressant aux microtubules et qui organise un colloque les années impaires fonctionnant en alternance avec le congrès international de l'EMBO consacré à la recherche sur les microtubules.
Les éditions précédentes de ce colloque ont eu lieu à Marseille en 2013 et à Grenoble en 2015 en réunissant des chercheurs, post-docs et étudiants de plus de 34 laboratoires. Les 3èmes journées du Réseau France-Microtubules se tiendront à Versailles les 3 et 4 juillet 2017.

Comité local d’organisation : Katia Belcram (Institut Jean-Pierre Bourgin (IJPB), Versailles), Frédéric Coquelle (Institut Curie, Université Paris-Sud), Corine Enard (IJPB, Versailles), Benoit Gigant (I2BC, Gif-sur-Yvette), Maria-Jesus Lacruz (IJPB, Versailles), Christophe Leclainche (I2BC, Gif-sur-Yvette), Anne Nehlig (Institut Gustave Roussy, Villejuif), Martine Pastuglia (IJPB, Versailles), Philippe Porée (INRA, Versailles), Magalie Uyttewaal (IJPB, Versailles)

Comité scientifique : David Bouchez (IJPB, Versailles), Denis Chrétien (Institut de Génétique et Développement de Rennes, Rennes), Anne Fourest-Lieuvin (Grenoble Institut des Neurosciences, Grenoble), Stéphane Honoré (Centre de Recherche en Oncobiologie et Oncopharmacologie, Marseille), Andreas Merdes (Centre de Biologie Intégrative, Toulouse), Christian Poüs (Faculté de Pharmacie, Chatenay-Malabry)

Contact et plus d'info : site 3èmes Journées du Réseau France Microtubules





11 mai 2017


Colloque " Plant Epigenetics"

22 - 23 Juin, 2017 - Gif-sur-Yvette, France


L'objectif de ce colloque est de créer un évènement scientifique à la pointe de la recherche fondamentale dans le domaine de l'épigénétique chez les plantes.

Il réunira autour de 120 participants dans une atmosphère informelle facilitant les échanges scientifiques. Un programme de premier ordre vous est proposé avec une inscription modique pour donner l'opportunité en particuliers aux jeunes chercheurs, de participer et de présenter leur travail.

Programme (fichier .pdf)

Le comité scientifique organisateur :

Nicolas Bouché (IJPB), Martin Crespi, Moussa Benhamed, Abdel Bendahmane, Clémentine Vitte, Fredy Barneche, Vincent Colot, Jean Molinier

Pour plus d'information, merci de contacter et de visiter le site Plant Epigenetics Meeting



11 mai 2017



Actualités
___

Division cellulaire chez les plantes : l’anneau de préprophase stabilise le plan de division plus qu’il ne le détermine

L’orientation des divisions cellulaires joue un rôle important dans l’organisation spatiale des tissus de plantes. Une structure cellulaire particulière des cellules végétales, l'anneau de préprophase, est depuis sa découverte considérée comme l'acteur essentiel du positionnement du plan de division qui sépare les deux cellules filles. L'équipe IJPB de David Bouchez "Contrôle spatial de la division cellulaire" montre aujourd’hui que contre toute attente, cet anneau de préprophase intervient non pas dans le choix initial, mais plutôt dans la stabilisation du plan de division. Ces résultats sont publiés le 14 avril 2017 dans la revue Science.

L’organisation des divisions cellulaires dans le temps et dans l'espace est un élément majeur de la construction d’une plante. C’est, avec l’élongation cellulaire, le seul moteur de l’organisation tridimensionnelle des tissus végétaux car les cellules de plantes, liées les unes aux autres par une paroi rigide composée de cellulose, sont incapables de toute motilité au sein du tissu.

S'intéressant aux mécanismes moléculaires qui régissent l’organisation spatiale des divisions dans les cellules des plantes terrestres, des chercheurs de l’Inra se sont plus particulièrement focalisés sur la formation de l’anneau de préprophase (ou PPB). Structure cellulaire propre aux cellules végétales, il est considéré comme déterminant dans le choix du site de division au cours de la mitose, même si son rôle exact n’est pas totalement élucidé.

L’anneau de préprophase, un rôle stabilisateur…
Combinant des approches de génétique, de biochimie et de microscopie, les scientifiques ont d’abord obtenu, chez la plante modèle Arabidopsis thaliana, des mutants incapables de former l’anneau de préprophase avant la division cellulaire, sans autre conséquence sur le fonctionnement de la cellule. Très spécifiques, ces mutants leur ont permis d'étudier les effets de la perte de cette structure.
De façon inattendue, les chercheurs ont mis en évidence que, dans les cellules mutantes, la perte du PPB n’entraîne pas de bouleversements majeurs mais se traduit seulement par une orientation moins précise, plus variable des divisions cellulaires. Plus encore, chez ces mêmes mutants, la cellule reste capable de mettre en place un site de division à sa périphérie malgré l'absence de formation du PPB.

Autant de résultats qui suggèrent que le PBB a un rôle de stabilisateur et non de déterminant majeur dans l’orientation des divisions cellulaires chez les plantes terrestres.

... des rotations du fuseau mitotique

Le rôle de l’anneau de préprophase dans la stabilisation de l’orientation des divisions cellulaires serait lié à sa capacité à limiter les rotations du fuseau mitotique, un autre réseau de microtubules. Commun à tous les eucaryotes, le fuseau mitotique intervient dans la séparation des chromosomes pendant la division.

Renversant un dogme établi quasiment dès la découverte du PBB il y a cinquante ans, les chercheurs de l’équipe posent de nouvelles bases en ce qui concerne le contrôle spatial de la division des cellules végétales, et sa contribution au développement des plantes. Plus encore, leurs résultats donnent à penser que le facteur déterminant pour l’orientation des divisions cellulaires interviendrait en amont de l’établissement de l’anneau de préprophase, une hypothèse qu’ils vont maintenant s’employer à explorer à la faveur des outils génétiques qu’ils ont à disposition.

Estelle Schaefer, Katia Belcram, Magalie Uyttewaal, Yann Duroc, Magali Goussot, David Legland, Elise Laruelle, Marie-Ludivine de Tauzia-Moreau, Martine Pastuglia, David Bouchez, The preprophase band of microtubules controls the robustness of division orientation in plants. Science 14 Apr 2017: Vol. 356, Issue 6334, pp. 186-189 (PubMed Abstract)
DOI: 10.1126/science.aal3016

Contacts scientifiques :
David Bouchez (01 30 83 36 93)
Martine Pastuglia (01 30 83 33 94)
Institut Jean-Pierre Bourgin (Inra, AgroParisTech, ELR CNRS)

Contact(s) presse :
Inra service de presse (01 42 75 91 86)
Département associé :
Biologie et amélioration des plantes
Centre associé :
Versailles-Grignon

Plus d'info : conmmuniqué de presse INRA

20 avril 2017


Archives Actualités : 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004


© INRA 2010
retour page d'accueil IJPB