généralités
  accès
  comité de direction
  offres d'emploi
  enseignements
  publications
  Contacts
  morphogenèse, signalisation, modélisation
  dynamique et expression des génomes
  adaptation des plantes à leur environnement
  reproduction et graines
  paroi végétale, fonction et usage
  secrétariat
  communication
  informatique
  atelier
  laverie
  magasin
IJPB
msm deg ape rg pave
iNRA
présentation pôles Observatoire du Végétal services communs intranet liens actualité
 

 

 

 

Arabidopsis, un modèle pour mieux comprendre le fonctionnement d'une plante?


Arabidopsis thaliana ou arabette des dames est une petite crucifère qui du fait de sa petite taille,de son cycle de vie rapide, de sa grande fertilité et de la simplicité de son génome, a été choisis comme un système modèle végétal au même titre que la levure, la mouche du vinaigre ou la souris sont d'autres systèmes modèle.
Arabidopsis a en particulier été beaucoup utilisé pour l'étude de très nombreux mutants (qu'est ce qu'un mutant ?). Les mutants sont source de variété dans le monde végétal et permettent la création de nouveaux caractères d'intérêt agronomique ou horticole (exemple: le mutant agamous). La caractéristation des ces mutants a permis d'identifier la fonction de nombreux gènes (De la plante aux gènes). Les gènes sont à la base des caractères et une meilleure connaissance du génome et de son expression permettra de mieux comprendre le fonctionnement d'une plante. Il est possible facilement de "voir" les gènes de plantes sous forme d'ADN grâce à une simple recette de cuisine (recette à l'ADN)
Par exemple dans notre équipe, nous nous sommes intéressés à un groupe de gènes appelés pasticcino (petit gateaux en italien) dont la fonction essentielle semble être de coordonner la croissance de la plante avec la production de tous ses organes (feuilles, tiges, racines, fleurs) avec le métabolisme (glucides et lipides) (patisserie végétale)

 

En savoir plus sur...

Du gène à la fonction: exemple du contrôle de la division cellulaire (cours master ParisXI-ParisVI)

Communication cellulaire végétale (cours master EPHE)

La GFP, un gène rapporteur à tout faire (Cours DESS)

Développement du FRET avec le couple GFP/DsRED (Cours imagerie)

 

Projet en cours

Pour plus de détail sur les projets prolifération cellulaire et pasticcino vous pouvez consulter le projet de thèse qui a été dépose à l'école doctorale “Sciences du Végétal” de Paris XI-Orsay Télécharger le document

L'équipe en photos

In 2008
Yannick Bellec, Lien Bach, Julien Barhélémy, Jean-Denis Faure, Jonathan Hervé, Lionel Gissot, Diana Molino, Jessica Marion, Jean-Christophe Palauqui.

 

Equipe 2007
Yannick Bellec, Lien Bach, Jean-Denis Faure, Lionel Gissot, Diana Molino, Jessica Marion, Elisabeth Matheu-Huertas, Jean-Christophe Palauqui, Elisabeth Truemit.

Equipe 2005
Yannick Bellec, Lien Bach, Jean-Denis Faure, Caroline Ottaway, François Roudier, Guennadi Pogorelko

 

 

Equipe 2004
Yannick Bellec, Marco DaCosta, François Roudier, Jean-Denis Faure

 

 

Equipe 2003
Jean-Denis Faure, Cybelle Smyczynski, Yaël Harrar, Marco DaCosta, Yannick Bellec, Emilie Vaillant

 

 

 
 généralités
 accès
 contact
 équipes
 publications


© INRA 2010
retour page d'accueil IJPB